• Le programme est mis en oeuvre par :

 

Le CEBC (Centre d’Etudes Biologiques de Chizé), UPR 1934, regroupe actuellement 12 chercheurs et 20 ITAs, ainsi qu’une soixantaine de doctorants, post-doctorants, contractuels et Masters. L’équipe Ecophysiologie évolutive (porteuse du projet) possède une expertise dans l’étude de l’écologie ectothermes mais également de la physiologie du stress. Les compétences disponibles permettront de garantir la mise en place de protocoles sur le terrain et en conditions contrôlées, afin de répondre précisément aux questions examinées (notamment l’axe 1 et l’axe 2). Par ailleurs l’ensemble de l’équipement disponible dans l’équipe (enclos extérieurs, chambre climatiques, matériel de radiopistage) sera mis à profit dans la réalisation du projet.

Site Internet : www.cebc.cnrs.fr

 

Personnes ressources dans le programme :

-->

Le CEBC (Centre d’Etudes Biologiques de Chizé), UPR 1934, regroupe actuellement 12 chercheurs et 20 ITAs, ainsi qu’une soixantaine de doctorants, post-doctorants, contractuels et Masters.  Le  CEBC réuni les compétences et les structures requises dans l’étude des effets des changements globaux sur les vertébrés.  L’étude des mécanismes hormonaux (ex : stress) à l’interface entre environnement et  comportements chez les animaux sauvages, nécessite un savoir faire particulier présent au CEBC de Chizé (UPR 1934) dont le service d’analyses biologiques s’est spécialisé dans cette problématique. Cette spécificité permet ainsi d’obtenir des informations physiologiques pertinentes en utilisant des méthodes de prélèvements non-invasives.

L’équipe Ecophysiologie évolutive (porteuse du projet) possède une expertise dans l’étude de l’écologie ectothermes mais également de la physiologie du stress. Les compétences disponibles permettront de garantir la mise en place de protocoles sur le terrain et en conditions contrôlées, afin de répondre précisément aux questions examinées (notamment l’axe 1 et l’axe 2). Par ailleurs l’ensemble de l’équipement disponible dans l’équipe (enclos extérieurs, chambre climatiques, matériel de radiopistage) sera mis à profit dans la réalisation du projet.


 

 

 

 

Olivier Lourdais, chargé de Recherche, 1ère classe et responsable du projet. Lien web

 

Alexandre Boissinot, ingénieur d'étude, coordinateur du projet. Lien web

 

 

 

Frédéric Angelier, chargé de Recherche, 2ème classe. Lien web

 

 

 

 

Andréaz Dupoué, thèsard 2011-2014. Lien web

L’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage), établissement public à caractère administratif, a conduit des études et expérimentations autour du bocage en Poitou-Charentes depuis une vingtaine d’années au sein de sa Direction des Etudes et de la Recherche. L’ONCFS présente un réseau d’agents à l’échelon national qui participent à la collecte de données sur la faune sauvage (essentiellement mammifères et oiseaux) ; ces agents chargés de missions de police de l’environnement sont animés par les délégations inter-régionales. Ces dernières conduisent des missions de développement sur les territoires, elles participent notamment au montage du réseau de territoires de démonstration Agrifaune (réseau national d’exploitations agricoles) avec des fédérations des chasseurs et des chambres d’agriculture ; elles peuvent aussi être amenées à influencer les politiques locales en matière de gestion des haies. 

 

Personne ressource :

  • Sophie Morin, ingénieur Pôle bocage et faune sauvage

      Site Internet: http://www.polebocage.fr                        

--> L’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage), établissement public à caractère administratif, a conduit des études et expérimentations autour du bocage en Poitou-Charentes depuis une vingtaine d’années au sein de sa Direction des Etudes et de la Recherche.

NEC (Nature Environnement Conseil), bureau d’études en environnement depuis 1996 et qui travaille plus particulièrement sur les reptiles et les amphibiens, tant en matière d’études de population, de répartition et de gestion des habitats et des espèces. D’autre part, il intervient depuis une vingtaine d’années dans l’organisation et l’encadrement de stages de formation au niveau national sur les reptiles et les Amphibiens pour les personnes travaillant dans les espaces protégés et les collectivités locales (ATEN : www.espaces-naturels.fr).

 

Personne ressource :

 

 

 

 

 

Pierre Grillet, ingénieur écologue et herpétologue

Illustrations : Maryvonne Lorgeré